Un média de quartier de la Goutte d’Or
La vie de quartier de la Goutte d’Or
Menu
Accueil > A la une > Portraits >

François Mitterrand Bedjime, un parcours de bénévolat qui redonne espoir

Publié le 11 mars 2020

Arrivé en France le 4 avril 2017, François Mitterrand de son prénom, est aujourd’hui entraîneur de football aux Enfants de la Goutte D’Or (EGDO). Il a accepté de rencontrer Goutte d’Or & Vous pour une interview exclusive.

Nous l’avions croisé il y a quelques semaines par hasard et spontanément, il avait décidé de nous parler de son histoire, de nous raconter à quel point sa rencontre avec l’association les Enfants de la Goutte D’Or (EGDO) et le quartier l’avait aidé et l’aide encore aujourd’hui à se sentir mieux, depuis son arrivée en France. Nous le connaissions déjà car il participe depuis plusieurs années à la Fête de la Goutte d’Or, en tant que bénévole. C’est ce récit que nous lui avons demandé, pour vous, de conter une nouvelle fois.

Alors qu’il débarquait à l’époque dans un pays qui lui était totalement inconnu, et parce qu’il souhaitait à tout prix trouver une activité pour avancer, rencontrer les Enfants de la Goutte D’Or a représenté pour lui une réelle opportunité. Passionné de Football depuis l’enfance, il avait soudain l’occasion de devenir entraîneur. Dans ce nouveau pays où il ne connaissait personne, on allait lui faire confiance, lui donner des responsabilités, et valoriser ses compétences sportives et ce don pour le foot.

Quelqu’un qui, comme lui, immigre en France, se retrouve la plupart du temps face à des débuts difficiles. Entre solitude, perte de repères et situation financière compliquée, comment réussir à s’en sortir, à aller mieux et à s’intégrer dans un pays pas toujours accueillant ? Ce n’est pas seulement le football qui lui a permis d’appréhender ce passage difficile, mais également les rencontres qu’il a faites. Rencontrer des personnes qui se trouvaient dans une situation similaire à la sienne, d’autres tout simplement prêtes à l’aider, à lui donner cette chance qu’on mérite tous, être entouré tout simplement, lui a fait un bien fou. L’idée de faire partie aujourd’hui d’une véritable famille au sein d’EGDO revient souvent dans ses mots. Et ce quartier confie-t-il, « c’est le meilleur quartier de Paris ».

Et puis, faire du bénévolat, c’est être actif. S’occuper aussi est important, mais si la volonté est souvent présente, réussir à trouver de quelle manière est plus incertain. S’occuper et surtout : se rendre utile. Une rencontre associative est d’autant plus belle quand chacun rend service à l’autre. François, par le bénévolat, s’enrichit de rencontres, tient occupés son corps et son esprit, se sent utile chaque jour, et gagne ainsi de l’espoir. Mais de leur côté, les Enfants de la Goutte D’Or comptent désormais parmi les leurs un entraîneur hors-pair, passionné par ce qu’il donne et heureux de transmettre. En effet, par le sport, François a fait le choix de perpétuer l’enseignement de valeurs essentielles, comme le respect du coéquipier, le vivre-ensemble, qui lui ont permis d’être là où il est aujourd’hui, fier de son parcours. Et c’est parce qu’il possède cette envie de partager avec ceux dont le parcours ressemble au sien ce qui l’a aidé à se sentir bien, qu’il prend la parole aujourd’hui.

⚠ Lors de l’interview, lorsque François parle de "La Goutte d’Or", il fait en réalité le plus souvent référence à l’association les Enfants de la Goutte D’Or, c’est bien d’eux dont il est question.

Bonne écoute !



Sport Paroles d’habitants Migrants solidarité/égalité/accès aux droits

Agenda

jeu.
11
juin
Ptit dej’ autour des métiers de la petite enfance
par Espace de Proximité Emploi
Lire la suite
sam.
13
juin
Écouteurs de rue
par De 14h à 16h à l’angle rue des Poissonniers/rue Polonceau
Lire la suite
Voir tous les rendez-vous

Actualités

Permanences amende Covid - 28 mai Webradio déconfinée : Maïa, directrice du Café Social - 27 mai Webradio déconfinée : Dorothée du CAARUD EGO - Aurore - 20 mai AlterEgo - Printemps 2020 - 19 mai 18e du Mois : Un numéro 100% numérique - 18 mai